La suite

jeudi 13 septembre 2012 18:48

A propos de l'auteur

laurent-fonom

Envoyer un message Retour à sa page Sailbook

Le lendemain, c'est le départ, cap sur Sainte – Anne, le premier paysage « carte postale » depuis notre arrivée.

Le dépaysement commence ! Les cocotiers sont là, mais il manque encore le sable blanc...

Le soleil lui, est au rendez-vous et nos peaux blanches encore habituées à l'hiver ne résistent pas longtemps : Premier soleil, premières brûlures.

Au petit matin, nous pouvons enfin lever l'ancre et partir pour Sainte Lucie. 6 heures de navigation. Éprouvantes pour les filles qui ont le mal de mer et enivrantes pour les hommes qui n'attendaient que ça. À croire que nous ne sommes pas fait de la même manière !

Nous arrivons à Marigot Bay en fin d'après-midi. Il est donc trop tard pour régler les formalités, clairance, etc. Il faudra attendre le lendemain matin.

Nous sommes tout de suite accueillis par des bateaux de vendeurs en tout genre : Fruits, poissons, paniers et chapeaux tressés. Il n'est pas évident de satisfaire tout le monde.

Au début j'essaie mon sport favori, marchander. Je dois avouer que moi qui me pensais plutôt douée, je me retrouve vite comme les autres, le bec dans l'eau.

Au bout de maintes palabres, je comprends enfin le fonctionnement très particulier de la plupart de ces vendeurs.

Zone de Texte: eIls ne baisseront pas leurs prix puisque l'essentiel est le montant à encaisser. Par contre, la quantité de marchandises est négociable... «- Je vous ramène ce que vous voulez, bananes, noix de cocos, mangues, ... Mais moi je veux 10 $. - Adjugé ! »

J'adore cette méthode !

Après une nuit à Marigot, départ pour une longue navigation de 9h, direction Bequia.

Nous ne nous attarderons pas sur cette île. Quelques courses sur la place du marché où nous achetons des fruits et des légumes frais.

La vie commence à s'organiser à bord.

A la cuisine, Valérie est devenue une spécialiste des colombos en tout genre. Vincent, est maintenant le maître des mélanges de jus de fruits exotiques... et de rhum.

 

Les autres se partagent les tours de vaisselle.

Départ le lendemain matin, direction Mayreau.

Enfin les eaux légendaires

des Caraïbes : les palmiers, le sable blanc, une eau turquoise, _me véritable carte postale.

Dés notre arrivée au paradis, nous sommes accueillis par Tony sur son Kayac jaune qui nous propose des langoustes.

C'est ainsi qu'il deviendra tour à tour, vendeur de langoustes, de fruits, guide de plongée pour Valérie et Luc (il les emmène sur les sites puis garde l'annexe lorsqu'ils sont sous l'eau), mais aussi organisateur d'une soirée langoustes sur la plage, mémorable!

Tony nous a fortement conseillé, même badigeonnés de crème, de ne pas se baigner au soleil sous peine de terribles brûlures.

Autrement dit, ne jamais, jamais, jamais, faire comme Vincent, l'écrevisse sur la plage à deux heures de l'après-midi, sous peine d'avoir de magnifiques cloques ! Parfait pour passer une bonne fin de vacances sous des couches de crème réparatrice.

Après les coups de soleil des premiers jours, les enfants se sont baignés en tee-shirt avec un chapeau.

Pour les fanas de plongée, ce n'est pas vraiment l'endroit approprié.

 

 

 




Adhésion

Participez à l'aventure en adhérant à l'association pour 5€/mois et bénéficiez d'avantages exclusifs !
En savoir plus…

Vous pouvez également

créer un compte gratuit

Membres

Total : 2147