Prise de ponton d'accueil entre deux bateaux et un minimum de place

mardi 17 avril 2018

Nous avons tous, à un moment ou à un autre, été confronté à une telle obligation.

Rappelez-vous, un BMS inquiétant vient vous extraire du farnienté d’une navigation côtière idyllique. Il est temps de regagner l’abri d’une marina, histoire d’en profiter pour faire quelques emplettes. Pour ceux qui maitrisent parfaitement leur voilier, cela ne pose guère de problème, il n'est même pas certain de devoir cherchez cet abri. Pour les autres, ceux qui débutent ou même les bons marins qui, pour la première ou deuxième fois, sous la supplique de leur équipage plutôt féminin, se sont résolus à louer le fameux catamaran qui fait rêver le dit équipage, à chaque mouillage, certes presque paradisiaque mais un peu rouleur.

Ce bateau, au gabarit hors normes, aux deux moteurs indépendants, qui de plus est doté généralement d’un coupable fardage, vous parait vraiment immense pour être accolé au quai d’accueil, seule place disponible devant l’afflux de plaisanciers qui ont tous eu la même « mauvaise » idée de « faire » la veille météo. Le bateau vous parait immense en regard de la place exigüe qui vous a été allouée.  Sans moteur d’étrave, avec peut-être un mètre de plus que la longueur du bateau et le vent qui commence à souffler, vous vous sentez, au bas mot, vraiment mal à l’aise.

Evitez la panique !

Un catamaran, en suivant les instructions que nous allons vous donner, peut s’installer à sa place, au « chausse pied ».

Sachez que pour les manœuvres, venir en battant arrière est vraiment à privilégier. Au moteur, le skipper a une vue parfaite et peut facilement apprécier les distances. Si c’est possible, choisisses d’approcher de l’obstacle (ponton, tonne, quai etc…) coté barre, bâbord si la position des commandes est à bâbord et inversement.

D’abord, laissez le vent portant vous amener à votre place, s’il est dans l’autre sens, qu’à cela ne tienne positionnez-vous dans son sens.

Au pire vous pouvez procéder à la manœuvre décrite avec exactement les mêmes étapes mais positionnant votre prou en lieu et place de la poupe (comme vue sur le dessin).

Si le vent vous pousse vers le ponton, laissez le fardage faire son œuvre en jouant des moteurs pour garder le bateau bien parallèle.

 

Si le vent vous éloigne du ponton il vous faudra venir en marche arrière presque à la perpendiculaire et demander à l’équipier de porter l’aussière au point A. Quand vous battrez avant sur moteur tribord, compensez en « arrière lente » moteur sur moteur bâbord et demandez à votre équipier de réduire l’aussière à mesure que le bateau pivote.

 

Manœuvre en détail :

En détaillant une arrivée de la droite, vent arrière, il faut se laisser porter par le vent avec les deux moteurs « en avant lente » pour aider le fardage. Votre équipier se positionne au bas des marches de la coque bâbord après avoir installé les pare-battages tout le long de cette coque. Une protection positionnée à ses pieds dont il peut ajuster la position avec la main. Dans l’autre main la boucle (lasso) de l’aussière.

Après avoir dépassé votre place d’un demi-bateau, vous battez moteur tribord « arrière ½ » et moteur bâbord « arrière lente ». En ajustant la différence de tr/mn entre les deux moteurs (vous pouvez même « battre avant lente » sur le moteur bâbord), vous pouvez garder la barre à zéro pour ne pas perturber la manœuvre. Une fois le catamaran bien positionné un peu de marche arrière des deux moteurs vous amène au contact.

Juste avant le contact l’équipier positionne la boucle de l’aussière autour de la bite d’amarrage du ponton et, aussière pas trop tendue, fait deux tours croisés au taquet arrière de la coque bâbord.

Une fois cette première défense sécurisée, l’équipier va porter l’autre bout de l’aussière sur une autre bite du ponton et la tourner tendue pour réaliser une « patte d’oie » qui sécurise l’arrière du bateau. A ce moment-là vous pouvez battre moteur tribord avant le catamaran va alors se positionner le long du ponton.

Tant que votre équipier n’aura pas sécurisé l’avant restez moteur tribord avant lente pour maintenir le bateau contre le quai. N’hésitez pas à pousser le moteur tribord si le catamaran a tendance à s’écarter du ponton.

Votre équipiez réalise à l’avant la même patte d’oie qu’à l’arrière ou il retourne pour retendre le bout avant de l’amarrage arrière qui se sera largement détendue.

Je ne saurais que conseiller aux équipages débutants sur catamaran de faire un entrainement par temps idyllique et sans aucuns bateaux à percuter.



Dernières infos

Voir toutes les infos


Adhésion

Participez à l'aventure en adhérant à l'association pour 5€/mois et bénéficiez d'avantages exclusifs !
En savoir plus…

Vous pouvez également

créer un compte gratuit

Membres

Total : 1875