Histoire d’une réussite extraordinaire de la devise de Voiles-Aventures « L’entraide ». On a encore besoin de vous pour que la réussite soit complète

mercredi 3 février 2016

Comment des « Séniors » regroupés avec quelques jeunes tout aussi dynamiques au sein de notre association de passionnés peuvent décider de concentrer les idées qui feront émerger une façon innovante de créer des emplois en France. Beaucoup d’entre vous ont apporté leur pierre à l’édifice. A tous, continuez et participez à la première société de cette nouvelle génération en devenant actionnaire ou en aidant Voiles-Aventures à renforcer sa participation (http://www.voiles-aventures.com/news/2016/01/votre-passion-a-besoin-de-vous)

Introduction:

De grandes discussions autour d’une table pour exprimer l’inquiétude ambiante sur le monde que nous laissons à nos enfants, tout le monde l’a vécu. Puis un jour, l’un d’entre nous a repris la citation célèbre : « Aides toi, le ciel t’aidera »
La machine était enclenchée. Plusieurs membres de l’association ont exprimé leur envie de mettre en pratique la devise de notre association, le principe de l’entraide. Au lieu de commenter, agissons, créons, autour du nautisme, un pôle de développement industriel pour maintenir l’emploi en France.
Il y a eu, comme toujours, les défaitistes, ceux pour qui rien n’est jamais possible, ceux qui disent que c’est trop tard et que si on les avait écoutés… Et puis il a y eu les autres, ceux qui pensent que la seule façon d’être sûr de ne pas y arriver c’est de ne rien faire, ceux qui croient encore que certains de leurs concitoyens ne pense pas exclusivement à leur propre personne, ceux qui pensent qu’à plusieurs, rien n’est impossible. La graine de l’aventure était plantée.
Plus près de la retraite que de la fin de nos études (moyenne d’âge est 51 ans grâce à Tom qui fête ses 34 ans) nous avons tous réussi une vie entrepreneuriale, une passion commune nous a réunis. Nous pourrions profiter de nos rentes respectives pour vivre cette passion (le nautisme), nous avons choisi d’utiliser nos connaissances et notre expérience pour apporter notre pierre à l’édifice de la ré-industrialisation, aider plusieurs jeunes à créer leur entreprise, à d’autres de prendre, à moyen terme, notre place et pourquoi pas, étoffer notre capital retraite. 

Parcours de réflexion
1° réflexion
              Comme dans tous les domaines, l’économie du nautisme, procède de la loi de l’offre. Arrive sur le marché des milliers d’objets dont la plupart sont parfaitement inutiles, mais qui grâce à un bon marketing et des prix très abordables par leur fabrication dans des pays à bas coûts, deviennent, pour certains, indispensables au navigateur, même s’ils sont toujours aussi inutiles.
2° réflexion
               Les personnes les plus qualifiées pour savoir ce qu’ils ont besoins dans un domaine de passionnés, c’est bien les utilisateurs qui sont par principe passionnés et compétents. Organisons donc la possibilité de donner la parole à ces experts et de venir à la loi de la demande.
1° Constatation
               Notre association avec ses 1729 membres, le site associé qui réunit tous les mois environs 30 000 visiteurs et sa page Facebook avec ses 11500 Likes pourrait être la première base concrète pour donner la parole à ces passionnés afin de savoir ce dont ils ont besoin.
 

    Plan général du projet :
               Créer un comité de sélection pour proposer des besoins, les idées viennent de la plateforme voiles-aventures.com et d’une page dédiée à créer sur le site de la société AVE. Grace à ces supports sur la toile, les internautes sont interrogés en retour pour permettre la création d’un cahier des charges attaché à l’objet qui a été demandé.
               Le laboratoire d’AVE est mis à contribution pour deux missions, d’abord faire une étude de marché pour garantir la viabilité économique de cet objet et ensuite créer les outils qui rendent possible la fabrication de cet objet. De l’étude des polymères spécifique grâce à la présence dans notre groupe d’un chercheur tout à fait remarquable dans la création de polymères, à l’étude des formes avec une étude 3D performante. Notre équipe de scientifiques, dirigée par un chercheur qui a réuni quelques prix témoignant de son savoir-faire (voir photo A1), est le premier gage de réussite
               Le centre de formation AVE (déjà agréé et dument immatriculé par les autorités) va former des artisans ou des entrepreneurs qui après 4 mois de formations pourront devenir autonomes, AVE leur fournissant gratuitement les outils de productions (essentiellement des moules) et une grande partie des clients issus de la plateforme de distribution de kit et de matière première où les clients auront acheté leur kit personnalisé. Les artisans n’auront pas de matière première à acheter et à stocker.
La production est assurée par ce groupe d’entrepreneurs.
La formation donnée par AVE à ces artisans sera assortie d’un « contrat d’agrément » liant les entreprises entre elles pour former une sorte de GIE interactif. 
               AVE sera rémunéré pour son action de formation et par la fourniture des matières premières mises au point dans son laboratoire, livrées sous forme d’un kit de fabrication. La plateforme de distribution étant le lien premier entre les artisans formés et les clients.

 MODELE TEST :
        Ce projet ambitieux avait besoin d’être testé pour valider sa pérennité.
        Nous avons donc décidé de faire un exemple grandeur nature.
Profitant de leurs mandats au sein de l’association « Voiles-Aventures » les fondateurs d’AVE ont lancé une vaste enquête auprès d’un millier d’internautes plaisanciers pour savoir ce qui semblait être le produit le plus important et actuellement le moins adapté aux besoins des navigateurs sur le marché.
L’étude a montré un besoin de remplacement de l’annexe pneumatique très mal adapté aux grosses unités de voyage. La procédure a été développée minutieusement :
-    Appel à produit,
-    Appel au cahier des charges,
Un vrai plébiscite malgré un nombre non négligeable de « blagueurs » ou autrement appelé « Trolls ».
Un laboratoire provisoire nous a hébergés pour répondre aux différents défis techniques et scientifiques.
Pour l’application de ces solutions une maquette grandeur nature, des moules de fabrication et des éprouvettes de matière premières ont été produits. Sans aucune activité commerciale le carnet de commande et déjà bien remplis, du modèle spécifique pour les handicapés aux modèles totalement personnalisés pour des membres de l’association.

Devant la réussite de ce modèle nous avons déjà soumis au comité de sélection de nouvelles idées qui vont prendre le chemin balisé et réussit par l’annexe. Pour info l’étude pour Bimini actif, plateforme de mise à l’eau et bien d’autres demandes spécifiques vont bientôt prendre le chemin des réseaux sociaux.
L’annexe est donc le premier produit issu de ce circuit innovateur. Ce n’est pas une entreprise à part, ce n’est que la validation grandeur nature du concept et va donner à lui seul le chiffre d'affaire et les résultats du Business plan reprit en bas de page.
Comme nous l'avons fait pour l'annexe, AVE fera une étude de faisabilité (technique et commerciale) puis, si le résultat est positif, lancera l’étude et formera ensuite les futurs entrepreneurs producteurs. Ceux-ci répondront à la demande pour leur achalandage immédiat à des prix compétitifs car exemptés des charges liées à la conception et la mise au point. C’est le principe d’une production délocalisée de l’entreprise et pré positionnée auprès des clients. La formation donnée par AVE à ces artisans sera assortie d’un « contrat d’agrément » liant les entreprises entre elles pour former une sorte de GIE interactif. 
AVE sera rémunéré pour son action de formation et par la fourniture des matières premières mises au point dans son laboratoire, livrées sous forme d’un kit de fabrication. La plateforme de distribution étant le lien premier entre les artisans formés et les clients.
Cette première partie entièrement financée par les fondateurs a besoin d’une levée de fonds pour créer son propre laboratoire et non pas un hébergement provisoire et pour développer un centre de formation capable d’assumer son travail pour une trentaine de stagiaires par an. Nombre minimum pour satisfaire aux prévisions de l’étude de marché qui prévoit de toucher assez rapidement (après douze mois d’activité pleine et entière) 1,4 % du marché (un virgule quatre).


Les Forces :

AVE dispose d’une capacité de Recherche & Développement de très haut niveau et maitrise parfaitement la création des polymères sous forme de résine comme sous forme de fibre. Elle est une des rares au monde à maitriser la création de chimères polymères multifonctions.
La société dispose d’un savoir-faire issu des nombreuses années d’expériences réussies par ses fondateurs dans la création et le développement d’une PME. Ces mêmes fondateurs ont une connaissance très fine des métiers de la mer, certains, navigateurs aux long cours, ont plusieurs tours du monde à leur actif. Yves a même l’expérience de la création d’un musée de la navigation.
La future clientèle est déjà largement démarchée, c’est elle qui a créé le cahier des charges du premier produit (près de 1000 réponses). Notre prévisionnel (dans ses estimations les plus pessimistes) envisage la vente de 178 unités (kits de fabrication) la première année soit 1,04% du marché total avec un résultat net avant impôts de plus de 800 000€ incluant les gains sur les formations. Une progression jusqu’à 611 unités au terme de la cinquième année, soit 3,55% du marché total, permet de prévoir 3 631 646 € de résultat net avant impôts.
         .

 

 

 

 

 


 



Dernières infos

Voir toutes les infos


Adhésion

Participez à l'aventure en adhérant à l'association pour 5€/mois et bénéficiez d'avantages exclusifs !
En savoir plus…

Vous pouvez également

créer un compte gratuit

Membres

Total : 1853