DIFFÉRENT FINANCIER = encore un massacre de dauphins

dimanche 27 janvier 2013

Une amie de notre association Noumea Decor nous a informé que radio Australia avait signalé un nouveau massacre de dauphins aux Iles Solomon.

Des villageois ont tué 900 dauphins pour se venger de l‘association « Earth Island Institute »

Voila un titre qui ne laisse pas indifférent et incite à essayer d’en savoir plus.

En 2009 un contrat est signé entre l'Institut Earth Island (IEL) et le Président de l'Association du village de Honiara. Le compromis fait état d’une promesse de fonds pour un projet de développement contre le renoncement par les villageois à leurs pratiques traditionnelles de chasse aux dauphins.

Après cet accord historique, le « Réseau-Cétacés » pouvait titrer le 18 avril 2011 :

« 2000 dauphins sauvés aux iles Salomon cette année ! » »

"Pour la première fois depuis 450 ans, aucun dauphin n’a été tué aux îles Salomon l’année passée !"

L’accord a malheureusement eu un dénouement dramatique. 700 ou 900 cétacés (selon les sources) l’ont payé (il y a quelques jours) de leur vie ou de leur liberté, car là encore la manne que tout visiteur d’un delphinarium apporte aux trafiquant est le cœur du problème.

Les causes officielles de ce massacre est de l’ordre du différent financier. Le président de l'association du village accuse IEL de ne pas avoir versé les fond promis, ce qui pour lui équivaux à une rupture de contrat et donc à la reprise des massacres. Lawrence Makili, le directeur de l’institut, affirme de son coté que les fonds ont été bien versés aux représentants du village mais que ces derniers seraient maintenant incapables de dire où est passé cet argent.

Même si le litige semble réel avec une cause à définir (IEL semble n’avoir pu payer, pour l’instant, qu’un tiers des 400.000 dollars promis), on peut penser, raisonnablement, que ce litige financier est l’arbre qui cache la forêt.

Les îles Solomon étaient un des fleurons du commerce international de dauphins vivants, leurs clients traditionnels étaient la Chine, Dubaï et plus généralement les pays du Golf.

L’accord passé il y a peu faisait disparaitre un fournisseur important et en déséquilibrant le marché, a fait passer le prix d’un jeune dauphin vivant entre 150 000 & 200 000 US$. Les 400 000 US$ promis ne font pas le poids et quelque soit la sommes elle ne sera jamais suffisante.

Les associations qui travaillent d’arrache pied pour sauver les cétacés sont confrontées à un problème délicat, mais je croie qu’elles devraient s’attaquer plus directement à l’origine du problème, l’argent.

Organisez le boycott des différents sites qui produisent des spectacles avec des cétacés et vous sauverez nos amis en tarissant la demande. Les défenseurs des animaux à fourrures avaient tout compris.

PG
 

Images de 2009, avant l'accord.

Massacre de dauphins aux Iles Salomon 1/2

 

Massacre de dauphins aux Iles Salomon 2/2

 



Dernières infos

  • Offre de formation suivie d’un emploi de cadre Technique

    samedi 7 octobre 2017
    -   Vous êtes un passionné, vous voulez participer à l’avenir technologique. -   Un bac pro ou équivalent en poche qui nous montre que vous savez apprendre. [… Lire la suite]
  • DÉFI RELEVÉ ! Merci à tous

    lundi 25 septembre 2017
      Défi relevé, nos membres ont fait basculer le suspense dans le sens de la réussite 132% du montant attendu a été atteint. Merci à tous. Cette première levée de fond avait deux fonctions essentielles, la [… Lire la suite]
  • Une fierté sans bornes !

    mercredi 13 septembre 2017
    Les grandes inventions ont toujours eu un parcours chaotique, d’abord en contestation de leur pertinence (souvenir : « Et pourtant elle tourne ! »). Ensuite les propriétaires de [… Lire la suite]
  • IRMA, JOSE les révélareurs

    mardi 12 septembre 2017
    Je suis sidéré par le décalage incroyable des informations « rapportées » ou tout du moins  diffusées par les grands médias et les témoignages des acteurs, bien malgré eux, du drame initié par le [… Lire la suite]
  • IRMA, l'horreur, le deuil et déjà la reconstruction.

    jeudi 7 septembre 2017
    IRMA, quel joli prénom pour désigner un monstre sorti tout droit de l’enfer des météorologues. Aujourd’hui on connait déjà la première dizaine de vies fauchées sur ces petits confettis caribéens que sont [… Lire la suite]

Voir toutes les infos


Adhésion

Participez à l'aventure en adhérant à l'association pour 5€/mois et bénéficiez d'avantages exclusifs !
En savoir plus…

Vous pouvez également

créer un compte gratuit

Membres

Total : 1875